Menaces agissant directement sur les populations de Râle des genêts

Destruction des nids par fauche précoce

Les fauches précoces détruisent les nids avant même que les œufs n’éclosent. Sur de nombreuses zones de reproduction, en raison de l’utilisation de matériel de fauche moderne, l’ensemble des prairies occupées par les nicheurs sont exploitées en quelques jours, souvent dès le mois de juin. L’habitat y devient donc vite inhospitalier pour le Râle.
De plus, ne quittant pas sa nichée, la femelle est aussi souvent victime des fauches lors de l’incubation, voire même quand elle est accompagnée de poussins.

Mortalité accrue des jeunes pendant les fauches

La mécanisation des fauches, leur précocité et l’augmentation croissante de la vitesse, sont à l’origine d’une mortalité de plus en plus importante durant la fenaison. On estime que les fauches classiques tuent plus de la moitié des jeunes et provoquent un éclatement des familles, accentuant d’autant la mortalité, puisque les plus jeunes oiseaux sont incapables de trouver seuls leur nourriture.

Mortalité des adultes durant la fauche

Les adultes sont surtout affectés pendant la mue post-nuptiale qui entraîne la chute simultanée des plumes de vol. Ils sont généralement capables de se déplacer suffisamment vite pour échapper à la faucheuse, pour autant qu’il ne s’agisse pas de matériel trop performant et rapide.

<media85|insert|center>

Prélèvements par tir et capture

A l’inverse de certains pays où la capture du Râle est traditionnellement exercée (Egypte), les prélèvements de cette espèce protégée dans notre pays seraient rares et accidentels. On a cependant relevé plusieurs cas de retour de bagues d’oiseaux britanniques tirés en France à l’automne lors de leur migration post-nuptiale.

Prédation

La prédation peut être localement importante sur les jeunes poussins, notamment lors des opérations de fauches qui les rendent plus visibles. Toutefois, les prélèvements effectués par les prédateurs semblent négligeables au regard de la mortalité ou des blessures engendrées directement par les engins agricoles.

Mortalité par collision

La circulation automobile, et localement, un réseau dense de lignes électriques ou de clôtures de barbelés peuvent provoquer une mortalité accrue, principalement des adultes qui se déplacent fréquemment en vol la nuit.

Partagez :